Mémoires d’un paysan bas-breton, Jean-Marie Déguignet

Sexy le Jean-Marie Déguignet, non ?Itinéraire d’un amoureux des langues et d’un obsédé textuel qui s’ignorait.

Jean-Marie Déguignet est né en 1834 à Quimper. Ses parents étaient agriculteurs et ont dû vendre leurs terres. Vie de bouseux et de mendiant. Mais il a eu la chance de pouvoir apprendre à lire, le breton grâce à une femme, le latin grâce à un prêtre et à sa détermination : il lisait dans les missels.
Vous le voyez venir le roman picaresque à la française ? Ca y fait penser, non ?
Petit bouseux/vachet fait son chemin et avide de lecture comment il est, il récupère les textes que les autres laissent ou oublient à la ferme-école. Il se fait alors repérer et le maître décide de l’aider à améliorer son français.
Lors de la guerre de Crimée (1855), il organise des ateliers de lecture-écriture pour les soldats que ça intéresse.
Lors de la guerre d’Italie, il est nommé Caporal. Petit bouseux prend du grade ! Il en profite pour apprendre l’italien, seul, à l’aide d’une grammaire. On n’aura jamais autant tiré profit d’une guerre !

Un bouquin écrit en fin 19e-début 20e et qui décrit de l’intérieur (et de manière caustique) ce qu’était la vie et la culture du bas peuple breton empreint de superstition et de catholicisme. Puis vient l’itinéraire hors du commun d’un homme. On y retrouve la présence tentaculaire de l’Eglise à qui il doit en partie le début de son ascension. Et paradoxalement, c’est lors d’une visite (pèlerinage ?) à Jérusalem qu’il perd la foi…

Advertisements

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s