Nos bibliothèques parlent de nous… #4

Nouvel article toujours aussi gourmand,

avec de vrais morceaux de bibliothèques dedans !…

Vous commencez à connaître les ingrédients mais au cas où, en voici la recette :

  • une louche de gens partageurs,
  • une pincée de curiosité,
  • des bibliothèques de différentes variétés,
  • assaisonnez de livres selon votre goût,
  • ajoutez au tout des pellicules de photos personnelles,
  • passez un coup de baguette magique/de batteur électrique pour mélanger les horizons,
  • laissez mijoter un moment…

… et paf, ça fait des Chocapic articles qui parlent de vous !

Bien entendu, j’attends toujours impatiemment les contributions des surfeurs/blogueurs interdimentionnels du web ayant l’âme partageuse… Où m’envoyer tout ça ? Pas compliqué ! Toujours à cette adresse :

mathilde.obsedeetextuelle@gmail.com

Comme d’hab’, pas de date limite de participation… dans la minute qui suit ou dans 5 mois, peu importe, l’essentiel étant de participer si le cœur vous en dit.

Pour les irréductibles qui ne pourraient plus se passer de nous ou pour ceux qui auraient loupé le coche, pas de panique on pense à vous : vous pouvez retrouver les autres articles facilement en cliquant sur « bibliothèque » dans le nuage de tags à droite de cette page →
ou tout en bas de cette page, sous l’article.

Allez, c’est parti pour une p’tite visite ? Suivez le guide, camarades !…

Pour la mise en bouche, un p’tit tour en Amérique Latine, direction le Pérou avec Ale.

Bibliothèque d'Ale

Bibliothèque d’Ale

***Pour mieux voir la photo, cliquez dessus.***

Original, non ? Quelque chose me dit qu’Ale s’intéresse à la peinture et à l’art de manière générale…

Nettement plus au Nord mais toujours sur le continent américain… quelque part au Mexique, une bibliothèque familiale.

Bibliothèque familiale chez Fabiola.

Bibliothèque familiale chez Fabiola.

Fabiola — Surtout des livres d’architecture et d’histoire de l’art. Mais aussi des guides touristiques, des livres de langues et des dictionnaires… anglais, français, italien, portugais et espagnol. Quelques romans classiques de la littérature espagnole et des encyclopédies comme Larousse et Readers Digest.

Ca vous fait pas rêver à chaque fois les bibliothèques avec une échelle ? Moi si…

Traits d’union entre le continent américain et l’Europe… voici deux bibliothèques respectivement franco-chilienne, celle d’Edison, et germano-chilienne, celle de Lisa (c’est beau cette coopération internationale, vous trouvez pas ?).

Bibliothèque d'Edison.

Bibliothèque d’Edison.

(Miam ! Mais que vois-je sur la gauche ? Des bonbons ?)

Chez Edison, quelle que soit la photo, la musique n’est jamais bien loin… et pour cause il est musicien et joue dans pas mal de groupes et formations :

Voyez, y’en a pour tous les goûts…

Toujours chez Edison...

Toujours chez Edison…

 

Et notre bibliothèque métissée germano-chilienne…

Bibliothèque de Lisa.

Bibliothèque de Lisa.

Chez Lisa, l’équilibre, c’est la base ! Et quand tu veux le livre qui se trouve tout en bas de la pile, tu apprends à jongler avec les livres ! Oui, m’sieurs, dames, on a des acrobates parmi les obsédés ! Tant qu’à faire, autant conjuguer les talents ! Eh ouais, la funkitude n’est pas l’apanage d’une poignée de Gaulois, et au cas où vous auriez encore besoin de preuves…

Bibli de Doro.

Bibli de Doro.

Haute en couleurs, c’est-ce pas ?… Bien à l’image de Doro en fait !… Une autre amoureuse des couleurs et une bonne queen of free style dans son genre ! (Avec un poster pas anodin…)

Doro — ‘faut un peu de couloreux dans sa vie quand même (et je sais ce mot existe pas… c’est un mélange entre « couleur » et « chaleureux »)

Ah, que j’les kiffe mes étudiants !… encore plus quand ils font honneur à la langue française comme ça ! =)
(Ou, comme la mode voudrait que je le formule : #mesétudiantscespoètes)

Outre Rhin toujours, autre appartement colonisé par les bouquins (« mais, ma parole, ils vont envahir le monde ! » — ah, on me souffle à l’oreille qu’en fait c’est déjà fait…)

Chez Kristina.

Chez Kristina.

Toujours chez Kristina.

Encore chez Kristina.

Kristina — Des petits livres importants, des livres philosophiques… avec un salut caché pour Mathilde !

Clin d’œil trouvé facilement !
Et vous, vous l’avez trouvé ?
Si oui : well done!
Si non : allez donc jeter un œil à mes lectures… en particulier du côté d’un certain gros coup de cœur…

Mais vous savez quoi ? Je suis sympa quand même un peu… donc je vais vous le dire, il s’agit de Trois ombres de Cyril Pedrosa (à venir : petite chronique sur l’ouvrage en question). Merci pour le clin d’œil, ça fait toujours plaisir, Kristina ! =)

Allez, je réitère l’expérience : #mesétudiantscesgensbiens (bon, je reconnais, même si je trouve ça un peu moyen-bof-pas-terrible etpaslisibledutout, c’est quand même amusant…)
Si après tous ces articles et la récurrence du nom de cet auteur à travers les clins d’œil de mes amis et étudiants, vous n’avez pas encore compris que j’adore cet auteur… et si vous ne savez toujours pas pourquoi, il est toujours temps de jeter un œil voire lire ce qu’il fait ! (j’dis ça, j’dis rien…) (… mais quand même…)

NB : Non, ce n’est pas moi qui radote, c’est de la faute de ces gens qui m’obligent à vous parler de ces choses que j’aime. Mince…

Et…

... toujours chez Kristina : vue d'ensemble de la grande étagère.

… toujours chez Kristina : vue d’ensemble de la grande étagère.

Kristina — Qu’est-ce qu’on trouve ?
De la littérature générale, des romans fantasy, des livres de cuisine, de voyage, d’art, plein de choses…

C’est parti pour un saut de puce de 1000 km au Nord de Berlin, direction Stockholm pour une bibliothèque allemande expatriée en Suède donc :

Bibli de Jacob.

Bibli de Jacob.

Jacob — Bib’ réduite temporaire…

Commentaire de certains (ou devrais-je dire certainEs) qui ont vu la photo de cette bibli en avant-première :
— Elle est bien liquide cette bibliothèque…
— Mais elle a l’air d’avoir bon goût !!!
Les arsouilles se reconnaitront…

En visite à Stockholm, Kristina a trouvé intéressant de nous faire découvrir la bibliothèque municipale de Stockholm qui, reconnaissons-le, fait son petit effet !

Bibliothèque municipale de Stockholm.

Bibliothèque municipale de Stockholm.

Assez impressionnante cette bibliothèque, non ?

Assez impressionnante cette bibliothèque, non ?

Merci d’avoir pensé à nous pendant ton voyage, Kristina.
Si vous aussi vous voyagez et tombez sur des bibliothèques intéressantes, vous avez le droit de penser aux obsédés textuels et de partager si le cœur vous en dit…

Un crochet plus loin et nous voilà en Hongrie…

Bibliothèque d'Anna.

Bibliothèque d’Anna.

Wooonnnnnn… un chat amoureux des biblis… Il est bien ce chat !

 

Retour chez les Gaulois. Atterrissage à Paris, chez Rémy qui nous parle de sa seconde bibliothèque, bien différente de celle qu’il nous a déjà envoyé, quelque part par là

Seconde bibliothèque de Rémy.

Seconde bibliothèque de Rémy.

Rémy — Qu’est que j’ai ? Un peu de tout… Des romans français comme David Fouenkinos, Bernard Weber, Michel Bussi et son excellent Un avion pour elle, des policiers américains, des recueils de poésie, des romans sur Berlin 36 ou encore sur l’Iran. Tout ça en passant par du Mitterrand. Mais ça reste des romans.
Pourquoi une liseuse ? Parce qu’il y a un confort de lecture qu’on retrouve pas sur une tablette comme l’ipad. Ca reproduit l’encre du livre. Oui, mais dans ce cas pourquoi ne pas prendre un livre ? Parce qu’un livre de 300 pages, je peux en stocker plusieurs dans un appareil de quelques grammes et télécharger les nouveautés et aussi des poches directement depuis la liseuse, en à peine quelques secondes, et ça c’est fort !
Pour le prix des bouquins : un peu moins chers que la version papier.
Si tu perds ta liseuse, pas de soucis : tous les bouquins sont dans le cloud.
Inconvénients :
–  ils sont protégés comme pour les mp3,
–  pas le plaisir de toucher la couverture,
–  il n’y a pas toutes les maisons d’éditions et pas où peu de BD… en tout cas pour Kobo.
J’ai environ 70 livres.

Et vous, vous en êtes où niveau acceptation des liseuses ? D’après vous, pour un périple de l’autre côté de la Flaque, c’est la bonne idée ??? Je me pose sincèrement la question…

Et on entame une lente descente vers le Sud… Premier arrêt : Nantes/Loire Atlantique.

Première pause chez Marion et Romain avec des biblis un peu partout chez eux.

La bibli du salon de Marion et Romain.

La bibli du salon de Marion et Romain.

Bibli Marion et Romain (2)

La « suite » dans la chambre d’amis : sympa de ne pas oublier les amis !

Bibliothèques de Marion et Romain (3)

Bibli de Marion et Romain : autre pièce, autre style.

Marion — Le bureau : livres sur la péda, le sport et livres de jeunesse.

Puis chez Céline.

Bibliothèque de Céline.

Bibliothèque de Céline.

Bien à l’image de la détentrice de la bibliothèque : des livres, du zen, de la pensée asiatique… le tout couronné par des gobelets de festivals. Un bon cocktail de bien-être, vous trouvez pas ?

Bon et maintenant, petite question/petit clin d’œil du jour :

Capture d’écran 2014-04-27 à 20.52.05

Une bibliothèque
qui joue à cache-cache ?

L'autre bibliothèque de Céline.

La bibli espiègle de Céline.

Capture d’écran 2014-04-27 à 21.06.43

 

 

Toujours à Nantes…

La bibli de Pierre-Alexandre.

La bibli de Pierre-Alexandre.

Ce sont tes favoris qui sont mis en avant ? Dis-nous tout…

Encore et toujours à Nantes, une bibli que j’ai attendue avec impatience…

Vinylothèque de K20.

Vinylothèque de K20.

WAAAAHHHHHHH… Tout ça de vinyles !?!… Ca vend du rêve, non ?
Vous l’aurez deviné, encore un musicien…

 

Bon, on reprend notre descente vers le Sud ?
Arrêt à Pau-City chez Lucile, l’une de mes marraines lors de ma première année en prépa dont on garde plein de souvenirs et un amour des livres…

Bibliothèque de Lucile.

Bibliothèque de Lucile… enfin presque ! 😉

Une déferlante de livres ? Une ouïe de violon ? Un lombric ayant des anneaux au déhanché rock’n’roll ???… Chacun y voit ce qu’il veut après tout…

Lucile — C’est chez mon copain car moi je n’ai pas vraiment regroupé tous mes livres par manque de place… Lui, il est prof de maths donc forcement il en a dix fois moins que nous !

Encore une preuve qu’on n’a pas besoin d’avoir 3000 livres pour avoir une belle bibliothèque !
En espérant que tu nous enverras la/les photo(s) de ta/tes bibliothèque(s) bientôt, Lucile…

 

Suite du périple, un peu plus vers l’Est mais toujours dans le Sud ! Toulouse.

Bibli d'Erika.

Bibli d’Erika.

Erika — Tellement de livres que beaucoup d’entre eux ne sont pas mis en valeur parce qu’il y a double rangée de livres.
Avec le regret de ne pas pouvoir mettre mes BD à l’honneur donc…

L'extension de bibli d'Erika.

L’extension de bibli d’Erika.

 

Et on pousse encore un peu plus vers le Sud-Est, direction Aix-en-Provence !

Bibliothèque de Martine.

Bibliothèque de Martine.

Les livres au cœur de l’appartement, dans le couloir. Facile de passer devant sans les voir, me direz-vous ? Moi, je dirais surtout : des livres à la vue et à la portée de chacun, pour les curieux qui voudraient zieuter, pour les petites et les grandes envies de lecture !…

On finit notre petit tour d’Europe de l’autre côté des Alpes avec une bibliothèque qui chante l’italien :

La bibli fourre-tout de Leonardo.

La bibli fourre-tout de Leonardo.

Et une bibli plus décorative.

Et une bibli plus décorative.

 

Et pour finir, détour par un continent très peu représenté par nos obsédés textuels : l’Afrique ! J’en profite donc pour vous demander vos petites contributions, camarades résidant de l’autre côté de la Méditerranée.

Première représentante de l’Afrique et plus spécifiquement du Congo, Sarah ! Avec un cheminement, une pensée tout pile comme j’aime et tout pile comme chacun devrait penser. Je m’explique : exit l’auto-censure !… Je vous laisse plutôt voir…

Bibliothèque de Sarah.

Bibliothèque de Sarah.

Sarah — Au début je me disais « je n’ai pas de bibliothèque, moi »… à force de voyages et de déménagements, j’ai laissé derrière moi les « pages » aux couleurs des tant d’endroits parcourus…
Mais en regardant tes photos je me suis rendue compte que, ce qui pour moi n’était jusqu’ici qu’un joli meuble en osier agrémenté d’un fouillis pas possible, pouvait en fait revêtir le nom de « bibliothèque » et que tu as bien raison, cela reflète ce que nous sommes…
Dans la mienne, il y a un peu de mon Afrique (ou je suis enfin revenue vivre depuis deux ans et demi), mes amitiés, un peu de mes histoires d’amour avec une grenouille en guise de prince charmant, une poule triangulaire que je couve ! 🙂 une boîte à thé renfermant milles secrets, un fairy and flowers carnet de « garden of memories » , un carnet de voyage, un awalé (jeu de graine africain)… tout cela saupoudré de quelques bouquins nous donne… une bibliothèque de vie…

Voilà un peu le bazar quoi… mais bon tu sais bien c’est souvent comme ça dans ma tête…

 

Rassure-toi Sarah, c’est un peu le même dawa dans ma bibliothèque comme dans ma tête… Mais le désordre, c’est fertile et c’est beau…

A bientôt pour de nouvelles aventures qui, j’espère, vous en mettront plein les yeux.

En attendant, n’hésitez pas à partager et à m’envoyer vos photos si ce n’est déjà fait… ou à dire à vos amis de participer ! Promis, on est accueillant-e-s !!!

Advertisements

3 réponses à “Nos bibliothèques parlent de nous… #4

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s