Nos bibliothèques parlent de nous… #2

Les amis, après un petit temps de préparation, voilà la deuxième fournée de bibliothèques… encore plein de participations de votre part : c’est super, ça me fait très plaisir… ça réchauffe les émotions ! Je vous dois encore un grand merci !

Pour ceux qui prendraient le train en route, je vous propose de raccrocher les wagons ! Parce que oui Mesdames et Messieurs, c’est tout à fait faisable (ouais, on est un peu des cow-boys nous ici, iiiihaaaaa !…), je vous réexplique un p’tit coup :

Capture d’écran 2014-02-24 à 14.20.11

_

Au cas où, petit lien utile vers le premier article sur nos petites bibliothèques.

Aujourd’hui, je vais essayer de vous faire voyager encore un peu plus avec des bibliothèques des quatre coins du monde… Vaste programme !…

Anwar Mohamed

La bibliothèque d’Anwar Mohamed.

Sous ses airs de tour de Pise, je vous annonce que vous vous trompez de destination les amis !… Cap sur une destination plus ensoleillée et probablement plus inattendue pour une bibliothèque franco-kenyane !

Pourquoi toujours ranger ses livres sur de longues étagères avec les bouquins perpendiculaire à l’étagère ? Un peu d’originalité, que diable…

_

Frédéric T 1

La bibliothèque de Frédéric.

Frédéric – « Voici donc la mienne, composée d’environ 200 livres, du roman au document, en passant par la bande dessinée, les genres et les auteurs sont très variés ! »

De la machine à écrire au livre imprimé : la boucle est bouclée…

Et un grand merci à toi Frédéric, obsédé textuel qui s’est reconnu parmi nous et qui a rejoint nos rangs en m’envoyant directement un e-mail à l’adresse indiquée plus haut.
J’ignore de quel coin de France et de Navarre tu viens mais si jamais tu fais un tour du côté de Nantes, tu peux nous faire signe !
Donc, si toi aussi tu passes par là, un peu par hasard, que tu ne nous connais pas, mais que tout ça te parle : bienvenue ! Ta participation saura être appréciée et si tu as des questions, c’est avec plaisir que j’y répondrai !

Edgar 1

La bibli d’Edgar.

Retour en terre nantaise pour une bibli apparemment très orientée romans noirs et où je reconnais, un bouquin dont je vous ai parlé ici il y a quelques jours à peine… Oui, oui, il me semble reconnaitre Megalodon de Steven Alten, dont je vous parlais  à la mi-février… Si, si, regarde bien : le deuxième livre de la deuxième étagère…

* * * *

« Choses qui ne sont pas des livres et que l’on rencontre souvent dans les bibliothèques.

Des photographies dans des cadres de laiton doré, des petites gravures, des dessins à la plume, des fleurs séchées dans des verres à pied, des pyrophores garnis ou non d’allumettes chimiques (dangereux), des soldats de plomb, une photographie d’Ernest Renan dans son cabinet de travail au Collège de France, des cartes postales, des yeux de poupée, des boîtes, des rations de sel, poivre et moutarde de la compagnie de navigation aérienne Lufthansa, des pèselettres, des crochets X, des billes, des débourrepipes, des modèles réduits d’automobiles anciennes, des cailloux et graviers multicolores, des ex-voto, des ressorts. » (1)

* * * *

Chez les passionnés de longue date, et si on peut dire, de toute une vie (voire deux puisque voilà les bibliothèque de Christine ET Luc), une bibliothèque, ça peut donner quelque chose comme ça :

Christine 1

Bibliothèque de Christine et Luc.

Ou encore comme ça :

Capture d’écran 2014-02-24 à 15.23.35

Encore chez Christine et Luc…

Avec même le grand canapé pour te dire : « Viens, prends un livre et vieeeens, installe-toi… »

* * * *

« Manières de ranger les livres

classement alphabétique
classement par continents ou par pays
classement par couleurs
classement par date d’acquisition
classement par date de parution
classement par formats
classement par genres
classement par grandes périodes littéraires
classement par langues
classement par priorités de lecture
classement par reliures
classement par séries.

Aucun de ces classements n’est satisfaisant à lui tout seul. Dans la pratique, toute bibliothèque s’ordonne à partir d’une combinaison de ces modes de classements : leur pondération, leur résistance au changement, leur désuétude, leur rémanence, donnent à toute bibliothèque une personnalité unique. » (1)

* * * *

Christine 5

Toujours chez Christine et Luc…

Et puis la bibliothèque avec les La Pléiade. Je me souviens et je revois les étoiles dans les yeux de Marine quand on l’a découverte en vrai…

* * * *

« Il convient d’abord de distinguer les classements stables et les classements provisoires ; les classements stables sont ceux qu’en principe on continuera à respecter ; les classements provisoires ne sont censés durer que quelques jours : le temps que le livre trouve, ou retrouve, sa place définitive. […]

En ce qui me concerne, près des trois quarts de mes livres n’ont jamais été réellement classés. Ceux qui ne sont pas rangés d’une façon définitivement provisoire le sont d’une façon provisoirement définitive, comme à l’OuLiPo. En attendant, je les promène d’une pièce à l’autre, d’une étagère à l’autre, d’une pile à l’autre, et il m’arrive de passer trois heures à chercher un livre, sans le trouver mais en ayant parfois la satisfaction d’en découvrir six ou sept autres qui font tout aussi bien l’affaire. » (1)

* * * *

Enfin, chez Christine et Luc, on trouve aussi un coin qui est plutôt celui de Luc :

Christine & Luc

La bibliothèque BD de Luc.

Christine – « La bibliothèque de BD de Luc (environ 1500) commencée en 1979, avec des années de disette ou de désert, manque de …liquide. Et avec évidemment Cyril Pedrosa… »

Pour une fois, c’est Christine qui a parlé de Cyril Pedrosa, hein, pas moi… Pedrosa dont la BD Portugal est bien en évidence dans la bibli.

Tout ça donne envie de prendre une BD au hasard et de s’allonger sur le tapis au pied de la bibliothèque pour lire tout l’après-midi !…

44744_511837818893316_58733655_n

Et vous, vous lisez comment ?

Un nouveau petit détour hors de nos frontières…

Giulia 1

Bibliothèque de Giulia et de sa mère.

… direction l’Italie…

Giulia 2

Et voici celle du père de Giulia.

Retour en France…

Alison

La bibliothèque d’Alison.

… pour mieux repartir outre Atlantique.

Agnès Canada 2

La bibli d’Agnès.

Et une bibliothèque montréalaise : le Québec est avec nous !!!

Capture d’écran 2014-02-24 à 17.38.43

Petit zoom sur la bibli d’Agnès…

_

Capture d’écran 2014-02-24 à 18.04.18

Bibli de Julie.

Julie – « Parce que regarder les choses sous un autre angle, ça change tout : la même… en pas pareil !!! »

Les bouquins de Julie, rescapés d’un énième déménagements. Un jour, tu les rapatrieras tous, l’exil nordiste prendra fin.
En tout cas je reconnais bien là la bibli d’une linguiste/prof…

Léa 1

La bibliothèque de Léa.

Ca c’est ce que j’appelle une bibli sous champi !!!

Et si on regarde un peu plus bas, on trouve :

Léa 2

Bas de la bibliothèque de Léa.

 … la bibliothèque d’une musicienne, c’est-à-dire : plein de partitions !!!

Poy-Pie Yingrak Atchanont 1

Bibliothèque de Poy-Pie Yingrak Atchanont.

Poy-Pie Yingrak Atchanont – « Il y a des livres thaïs, français, anglais, etc. »

Andres

Bibli d’Andres : le trait d’union entre la France et la Colombie.

Parfois on trouve des animaux aussi dans les bibliothèques… Lucho en mode conquête de la bibliothèque d’Andres : « Zzzzz… »

Bastien

La bibli de Bastien.

D’après sa bibli, je crois qu’on peut dire que Bastien aime autant les livres que la musique… que la photographie…

Clémence

En Roumanie, la bibli de Clémence.

Clémence – « Voila ma bibliothèque : très légère en raison d’un déménagement à l’étranger.  Elle est constituée de deux livres que j’ai eu en cadeau, et d’une liseuse que j’ai achetée en prévision de mon déménagement. C’est vraiment pratique parce qu’elle est MOBILE et me suit partout. Pour l’instant, elle est constituée d’environ 40 livres de littérature française et étrangère.

Mathilde – Oh yeahhh, pas mal du tout !
Et sinon, petite question, c’est agréable de lire sur liseuse ? Même plaisir qu’un livre ? C’est pas trop fatigant pour les yeux de lire sur écran ?

Clémence – Oui c’est agréable, c’est un ecran spécial, ça ne fait pas mal aux yeux. On peut aussi marquer des pages, surligner et prendre des notes donc je ne regrette pas spécialement le papier. »

C’est dit ! Les liseuses, c’est pas si pire ! C’est sûr que ça change l’aspect de nos bibliothèques, c’est différent mais dans le fond, si on peut toujours griffonner des petits trucs dans les marges de ses bouquins, c’est déjà pas mal ! Et c’est vrai que lorsqu’on est amené à déménager souvent aux quatre coins du monde, ça a un côté pratique indéniable !

Marcel

La bibli de Marcel : un autre trait d’union, mais cette fois-ci entre la France et le Cap-Vert.

Marcel – « Notre petite biblio… qui passe d’architecture à histoire, sociologie, cuisine et voyage.
« Du béton à l’Odyssée ». »

Et une bibliothèque qui a traversé le Rhin pour nous parvenir. Elle arrive tout droit d’Allemagne.

Nelly K

La bibliothèque de Nelly.

Nelly – « Voici mon petit coin lecture… »

Un petit tour en Grèce, les amis ?

Eirini 2

La bibliothèque d’Eirini… qui aimerait bien partir faire un tour du monde aussi apparemment.

Faute d’avoir des pattes, ta bibliothèque côtoiera des bibli d’un peu partout, Eirini…

Eirini 3

Avec la petite extension de bureau…

Mais ne serait-ce pas un gros Bescherelle rouge que je vois derrière le cadre sur l’étagère du haut ?
Je suis irrécupérable je crois…

Capture d’écran 2014-02-24 à 20.13.31

Les bibliothèques de Lucas et Hélène.

J’en profite pour te remercier pour la référence bibliothéquesque, Lucas !

Marie-Aude

La bibliothèque de Marie-Aude.

Marie-Aude – « Ca ploie, ça penche, elle a sûrement un peu mal, ça va dans tous les sens et tout se mélange mais elle vit cette bibliothèque, comme moi… »

_

Et pour le mot de la fin, je laisse la parole à quelqu’un :

« Comme les bibliothécaires borgésiens de Babel qui cherchent le livre qui leur donnera la clé de tous les autres, nous oscillons entre l’illusion de l’achevé et le vertige de l’insaisissable. Au nom de l’achevé, nous voulons croire qu’un ordre unique existe qui nous permettrait d’accéder d’emblée au savoir; au nom de l’insaisissable, nous voulons penser que l’ordre et le désordre sont deux mêmes mots désignant le hasard.

Il se peut aussi que les deux soient des leurres, des trompe-l’oeil destinés à dissimuler l’usure des livres et des systèmes.

Entre les deux en tout cas il n’est pas mauvais que nos bibliothèques servent aussi de temps à autre de pense-bête, de repose-chat et de fourretout. » (1)

_

(1) Du Perec que l’on peut retrouver par ici : http://www.desordre.net/textes/bibliotheque/ranger.htm

Advertisements

2 réponses à “Nos bibliothèques parlent de nous… #2

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s