L’Open space m’a tuer, Thomas Zuber et Alexandre des Isnards

lopen_space_ma_tuer20100423Un ouvrage qui est une collecte de témoignages. Tous évoquent une réalité dramatique et abjecte mais dans un langage djeun’.

Cette réalité c’est celle des open space, les nouveaux espaces de travail où tout est visible par tous, où tout est transparent pour créer une émulation, une transparence (une pression, une surveillance). Vers toujours plus de productivité et de dévouement à l’entreprise un climat de perpétuelle insécurité est maintenu pour bien faire comprendre que rien n’est joué, que ton travail n’est pas assuré et que tu peux très bien être remplacé par plus jeunes et plus performants.

 

Le résultat vous vous en doutez c’est le portrait d’une vraie jungle humaine où s’affrontent les tricheurs, les winners, les manipulateurs… Le tout dans un langage bien à eux, in, jeune et dynamique, un langage violenté en fait (cf. le titre). Les deux auteurs décryptent d’autant mieux cet univers qu’ils y ont travaillé. Un ouvrage entre la sociologie, le théâtre et l’actualité brûlante.

[autre livre, autre article : L.Q.R La Propagande du Quotidien E. hazan sur le langage destructuré, désincarné de notre société, une forme de novlangue et ce que cela veut dire de notre société]

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s