le livre pauvre

Le livre pauvre est un livre d’art, allant à contre-courant de ce qu’on connaît d’eux habituellement :
le beau livre, onéreux, riche et souvent volumineux.

Photo0118

Il réunit en son sein deux artistes: un visuel et un textuel, qui créent par leur rencontre une œuvre originale. Attention, il n’est nul question d’une banale illustration (« Je suis pour – aucune illustration » Stéphane Mallarmé). Et d’ailleurs, l’image préexiste parfois au texte. Il n’y a pas d’ordre de conception défini, mais une triangulation entre le peintre ou le poète <> Daniel Leuwers <> le poète ou le peintre.
Le mariage est parfois arrangé, d’autrefois il tombe sous le sens. Parfois l’alchimie ne se fait pas, d’autrefois on obtient des chefs d’oeuvre. L’ensemble n’est donc pas absolument harmonieux, ou homogène.

Mais surtout, le livre pauvre c’est un nouvel espace de dialogue entre le visible et le lisible. Chacune des disciplines s’approche ou transgresse les frontières de l’autre et pousse le lecteur à reconsidérer sa lecture. La poésie est parfois visuelle, la graphie rapproche l’écriture d’une plastique. Le pictural se fait lieu des mots

Le livre pauvre est pauvre de part sa conception : il s’agit d’une feuille pliée. Le pli symbolise, suggère le livre.
Il n’est pas relié. On n’en tourne pas les pages.

Photo0116

Le livre pauvre est pauvre de part les moyens qu’ils se donnent pour exister : le courrier postal. Hors de tout circuit marchand.

C’est donc un contre-pied à la sacralité de l’œuvre d’art, la tentative de sa démocratisation. Il est un livre minuscule (par opposition au majuscule du chef d’oeuvre ). Son éditeur, Daniel Leuwers, n’en est pas un, mais se dit « chef d’orchestre« .

Cette démarche éditoriale répond à une « Règle du Jeu »

Chaque livre pauvre est édité à 6 exemplaires : 1 vient compléter l’exposition permanente, 2 vont aux artistes (celui qui a fourni le texte, celui qui a fourni l’image), 2…. ? (je ne me souviens plus), et le dernier, l’exemplaire « sacrifié » est celui qui voyagera par le biais d’expos itinérantes, condamné à s’abimer, dépérir, voire disparaitre au contact des gens et à force de manipulation.
La série des livres pauvres se limite à 100 exemplaires en tout.
Chiffre aujourd’hui dépassé d’à peu près 1200 exemplaires. Au vu du succès rencontré, le chef d’orchestre a pris le parti de poursuivre la démarche jusqu’à sa mort, évitant ainsi par cette perpétuelle créativité, de tomber dans la muséification. Un foisonnement, plutôt qu’un chef d’œuvre.

Photo0120

L’intégralité des 6 exemplaires sont fait à la main, ne sont par conséquent jamais identiques et conservent ainsi l’empreinte de celui qui a crée, ses imprécisions, ses hésitations, ses ratures parfois. Aucune copie possible, aucune reproductibilité technique (évocation de L’Oeuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique de Walter Benjamin). C’est par là que la démarche reconquiert quelque chose du caractère original qui fait l’œuvre, dans son sens le plus noble.

_________________________

La collection permanente des livres pauvres se tient au Prieuré St Cosme à La Riche (près de Tours).

Un catalogue d’exposition existe (ironie de l’histoire), un beau livre, bien cher et bien volumineux, édité chez Gallimard: « Les très riches heures du livre pauvre ».

Parmi les contributeurs célèbres du livre pauvre, on compte :
Michel Butor
Yves Bonnefoy
François Cheng
Andrée Chedid
Nancy Huston
Annie Ernaux
Michel Tournier
(lisible)

Pierre Alechinsky
Gérard Titus-Carmel
Claude Viallat
Jean-Luc Parant
Georges Badin
Béatrice Casadesus
Richard Texier
(visible)

Advertisements

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s