Les pauvres préfèrent la banlieue, Etienne Liebig

(De l’art de faire du titre coup de poing!)

Le travail d’un éduc’ spé’ sur le terrain, qui reprend par sa propre expérience et démonte un à un les clichés qu’on véhicule sur la banlieue. Fondamentalement, cet essai n’apprend rien (sauf si on croit vraiment qu’il existe un gène qui prédestine à la violence par exemple, là forcément… mais alors là on part de loin et le travail à effectuer est d’autant plus profond !…) mais il est simple et facile et il rafraîchit la mémoire.

La banlieue apparaît comme un envers de notre monde, une sorte de verso fantasmé.

Alors, qu’est-ce qui se passe vraiment chez les barbares ?

Et cette question qui est ressortie du débat : et si la pauvreté, ce n’était pas avant tout le manque d’accès au reste du monde ?

Les pauvres préfèrent la banlieue

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s