L’annulaire, Yoko Ogawa

Un ouvrage atypique dans l’œuvre de cet auteur. Et un constat à la lecture de ce bouquin : Français et Japonais ont un sens de l’humour proche.

Comment en résumer l’intrigue ? De l’action dans la réflexion, une réalité qui fricote avec ses limites, de l’ambiguïté, de l’érotisme et… des orteils. Et un personnage principal taxidermiste de tout et n’importe quoi mais pas loufoque.

Une véritable intrigue, s’établit avec la jeune femme de l’histoire. Une relation fétichiste décrite dans la sobriété et qui ne dépasse jamais certaines limites. Une relation renvoyée en miroir par la réaction des gens de leur entourage.

Ambiguïté, ambiguïté…

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s