Watchmen Moore & Gibbons

L’un des premiers ouvrages à remettre en question le mythe lisse du super héros (1986, 1987).

Les ingrédients : une uchronie*, climat de guerre froide, les USA auraient été vainqueurs au Vietnam et Nixon encore au pouvoir.

L’histoire débute par la mort du Comédien, une enquête s’engage alors car on suspecte un tueur de super-héros.

Sauf que dans cet ouvrage il n’y a pas de super héros classiques (= supers pouvoirs et collants colorés) mais un grand nombre de sociopathes, voire de fachos au CM2, qui ne sont jamais vraiment à la hauteur, ou ont voulus devenir super-héroïques pour des raisons douteuses.

MAIS IL Y A AMBIGUITES & SUBTILITES, pas de manichéisme : les bons peuvent l’être pour de mauvaises raisons, et les mauvais ne le sont jamais complètement. Un mec qui tue tout le monde, le fait pour des raisons qui s’avèrent finalement recevables, légitimes et qui poussent à s’interroger, à admettre que son raisonnement se tient.

Moore flirt constamment avec les extrêmes afin de répondre à cette question: Qui surveille les gardiens ?

____________________________________________________

* équivalent temporel de l’utopie

Publicités

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s