Transmetropolitan – W. Ellis et D. Robertson

Anticipation et cyber-punkisme (oui, punkisme).

Dans un futur proche fait de greffes, mutations, ADN extra terrestre, libération sexuelle et ultra violence télévisuelle vit Spider Jérusalem, journaliste.

Journaliste d’un genre méga investit: se drogue jusqu’au yeux afin de s’extraire de sa subjectivité (par exemple).

Mysanthrope au possible il ne supporte pas La Ville (qui est un personnage à part entière), seulement son éditeur lui demande d’y retourner à l’occasion de la campagne présidentielle.

Il travaille notamment avec deux assistantes qui essaient de le buter à intervalles réguliers. Et est accompagné d’un chat bicéphale qui fume des cigarettes.

Soit un anti-héros atroce, à qui l’on trouve malgré tout une certaine humanité grâce au talent des auteurs.

Et est-ce besoin de le dire, cette BD est une critique très sévère de la politique actuelle.

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s