Les raisins de la colère, John Steinbeck

Un classique… adapté dans un film devenu lui aussi un classique !

Le parti pris : raconter la Grande Dépression des années 30 aux USA à travers les membres d’une famille.

Ils viennent d’Oklahoma, où grosso modo tout le monde est paysan, seulement petit à petit des grosses compagnies rachètent les terres les unes après les autres, et n’ont plus besoin de main d’oeuvre car la mécanisation agricole est en marche. On promet du travail pour tous en Californie. Après quelques résistances c’est l’exode, et ils seront des milliers dans ce cas là.

C’est un roman de la misère noire.

Arrivés en Californie, ils sont affamés, harassés, pouilleux, surnommés les okies, les locaux créent des milices pour chasser cette racaille.

Une solidarité se met en place peu à peu entre ces exilés. La famille continue de rêver, de nourrir des espoirs et par cela sont attachants. Le lecteur les suit, se retrouve notamment dans un camp autogéré, ils vont d’exploitation en exploitation selon les rumeurs de travail, sans savoir s’il y en aura vraiment, ni combien ils seront payés, etc… Et à chaque fois qu’une once de révolte se fait sentir et que l’un d’eux s’insurge, il est accusé d’être un « rouge » et traité comme tel.

Un traitement conjoint de la nature et de la culture très bien amené. L’extrait lu par Awen était vraiment vivant. Après coup, il me fait penser à ces vidéos accélérées de croissance de plantes.

Accéléré car dans l’espace d’un paragraphe on voit l’éclosion des fruits, leurs promesses en somme.

Puis la maturation grâce aux efforts des hommes et la noblesse de cette tâche.

Et dans un troisième temps, les fruits qui se gâtent, trop gorgés de sucre, assaillis par les insectes, tombent par terre, grignotés par les animaux…etc

Les gens meurent de faim mais ils n’ont pas été cueillis car ils auraient fallu les vendre à perte.

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s