Causette

Malgré les nombreux articles pertinents de ce numéro je me suis arrêtée sur « SEXE PARTOUT – Lâchez-nous le minou »

Présentation du dossier, page 47 :

CORPS & AME

  ___________________________________

  Parle mieux de mon cul,

  ma tête est malade

Hip, hip, hip hourra ! aujourd’hui le sexe n’est plus ta

bou. il s’invite partout. Tout est érotique: le yaourt, la bagnole, les canards… On est branchées. On parle sexe entre copines, on se refile en gloussant de précieux conseils pour pratiquer la « fellation complice » recommandée dans les mags, on fait des test sexo, on s’offre des cadeau trop LOL, comme des nouilles en forme de zizi. Ce qu’on rigole tout de même ! On s’entretient du popotin pour devenir LE B.C.: le bon coup. Grrrr ! Tigresse va ! Que ça rend heureuse d’être si décontractée des ovaires ! Oh oui; merci les magazines, merci Internet, merci la pub, merci la télé, merci, merci, merci…

Vous ne vous reconnaissez pas dans ce portrait ? Moi non plus. Je crois qu’on nous a encore pris pour des grosses quiches. C

omme les hommes, d’ailleurs. Les injonction à leur encontre font aussi fureur *: il faut des pec’, bander comme des ânes à la demande et avoir la peau douce en prime. Qu’on parle de sexe, ce n’est pas vraiment le problème: toutes les sociétés à toutes les époques en ont parlé. Et encore… Notre sphère privée et publique en est envahie, et ça devient vite étouffant. Mais le vrai problème, c’est qu’on parle mal du sexe. on le présente cmome un objet ludique de consommation. Sans conséquence. Et là ça dépend. ça dépend de l’âge auquel on le reçoit, de notre environnement et de la construction personnelle de chacun d’entre nous. Le libre arbitre, le consentement éclairé peuvent vite céder sous l’injonction autoritaire: jouissez, nom d’une pipe ! On essaie de faire passer nos vessies pour des fantasmes, nos désirs pour des lanternes. On nous enfume le sexe, parce que le sexe c’est bankable. Indignez-vous !

______________________________________________________

Moi je trouve que dans ce texte, il n’y a pas une ligne à jeter. Les articles qui composent ce dossier présentent l’incapacité des magazines féminins à parler de sexe, ils n’en font qu’une pauvre caricature, qui est dangereuse à terme. Ils parlent de l’éducation sexuelle et de ses limites. Ils parlent du rapports des ados au sexe. Du Nique Air (cousin de l’Air Guitar) Ils parlent du porno dissimulé dans les reportages télévisés, mais pas de l’essentiel.

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s