Point Oméga Don DeLillo

Au début, un homme dans un musée face à l’œuvre de D. Gordon. C’est une vidéo qui présente un film de Hitchcock étirée, distendue… jusqu’à atteindre une durée de 24h. Le visiteur décrit cette scène, son ressenti, sa perception. Il essaie de la voir en entier mais… c’est tendu. Obligé d’y retourner plusieurs jours de suite, y passer plusieurs heures.

Puis plus rien.

On arrive dans le désert, où un cinéaste rencontre un vieil homme à propos duquel il aimerait réaliser un documentaire mais… leurs échanges se résument à des discussions, sur le temps qui passe et les impressions du vieil homme. Le projet de documentaire échoue.

Puis retour au musée devant cette même œuvre.

Ellipse.

Un bouquin expérimental au sens où il joue sur les attentes du lecteur, l’attente, l’ennuie parfois, les minutes les unes derrières les autres sont éprouvées, on joue sur les attentes du lecteurs. Du ressentis.

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s