Nous la cité Rachid BEN BELLA, Sylvain ÉRAMBERT, Riadh LAKHÉCHENE, Alexandre PHILIBERT, Joseph PONTHUS

Un atelier d’écriture dans le cadre d’un chantier de réinsertion, dans le but d’éditer un petit journal. (On leur proposera ensuite d’en faire un livre : celui là). Après avoir pris connaissance de ce premier travail, Le Canard enchainé va leur passer commande d’un article sur les rapports entre le jeunes et la police. Ils acceptent et se réunissent à 3 ou 4. Un noyau dur qui reste tout au long du projet en dépit de diverses complications (emprisonnements, procédures judiciaires). Le livre est la somme de ces différentes productions: les lettres à un procureur, l’article au canard, des correspondances entre la prison et l’extérieur, etc… Il aborde les rapports à la police, l’école, au deuil…On croise parfois un même évènement, perçu à travers plusieurs points de vue. Le seul fil conducteur est chronologique. Un résultat brut, sans recréation poétique, sans fiction. Une immersion directe.

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s