Mange, prie, aime Elisabeth Gilbert

Le récit d’une année sabbatique, également répartie entre l’Italie, l’Inde et l’Indonésie. Une quête de soi à travers toutes les contradictions d’un personne : l’aspiration à l’ascèse et une gourmandise sans limite. Chacune des destinations comme autant de facettes de la personnalité de la narratrice.

Trois grandes parties, une pour chaque destination, rythmées elles-mêmes par différents chapitres allant de Dieu à la Pizza.

Au sujet de cette dernière, un bref passage nous a alléché plus que de raison, et c’est cruel, quand le seul aperçu de la napolitaine qu’on a c’est le Pizza Hut quai de la fosse.

L’objectif du voyage en Italie est la recherche du plaisir, en Inde celui de la dévotion, pour espérer trouver en Indonésie, un équilibre entre les deux.

Y arrivera t-elle ?

En tous cas elle rencontre Javier dans le film… moi j’dis ça.

Une réponse à “Mange, prie, aime Elisabeth Gilbert

  1. Pingback: La Colère des Aubergines Bulbul Sharma, traductions D. Vitalyos – éditions Picquier 1997 | Obsédés textuels·

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s