L’Affranchie du périphérique Didier Daenickx

Fenek ou, le roi de la promotion :

L’histoire d’une demoiselle qui vit à Paris et déménage en banlieue avec son copain. Ensuite c’est plutôt le copain qui déménage😥

et qui déménage de son coeur😥

qui déménage de son coeur éploré et inconsolable de demoiselle😥

(« _mais là c’est assez ennuyeux. »)

Bref, elle se met en recherche d’un nouveau lieu pour vivre, et tombe sur une maison le long du canal de l’Ourcq squattée par un squatteur (ce sont des choses qui arrivent).

Elle se met en tête d’y vivre, et l’homme compte de toutes façons partir sous peu.

(« _cette partie c’est pas très intéressant. »)

Elle veut faire ça bien la demoiselle, dans les règles, et elle y tient à payer son loyer  ! Et se met donc en quête du propriétaire dont tout le monde a perdu la mémoire car cela fait trop d’années que personne ne l’a vu.

Petit à petit elle remonte le fil, d’histoires en histoires, et de personnages truculents en personnages truculents elle va finir par mettre la main dessus.

(« _là ça va c’est pas mal »)

°__°

En fait ce qui l’a le plus passionné ce sont ces personnages hauts en couleurs, et le fait de pouvoir se repérer avec exactitude dans les rues de  Paris d’après les descriptions. Mais heureusement que le bouquin ne compte que 100 pages…

Faut dire que Didier c’est une pointure, reconnue dans le polar tendance social et anarchie.

Léo s’est rappelé la nouvelle, « lecture obligatoire » en cours appelé Cannibale, qui l’avait bien emballé

Commentaires

  • Sab (mercredi, 24 octobre 2012 21:33)Bah dis-donc, c’est fout comme les grands esprits se rencontrent dans une même soirée… En lisant la bio de M. Didier Daeninckx sur Wikipédia, on peut lire :
    Didier Daeninckx prend résolument le parti d’orienter son œuvre vers une critique sociale et politique au travers de laquelle il aborde certains dossiers du moment […] et d’autres d’un passé parfois oublié (le massacre des Algériens à Paris le 17 octobre 1961)
  • #1Awen (mardi, 23 octobre 2012 12:49)J’aime beaucoup lire tes comptes-rendus, comme ça j’ai l’impression de pas vraiment tout louper ^^ et franchement, passer de Didier Daeninckx à Lisa Monet c’est fort ! Je voudrais poster une critique sur Lignes de failles mais je trouve plus la page…

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s