La conjuration des imbéciles – John Kennedy Toole

volé dans un magasin.

(ça a peut d’importance pour l’histoire, mais ça compte quand même)

L’écriture de ce roman est en soi une histoire, et mérite son paragraphe. Monsieur Toole l’écrit à l’âge de 30 ans, il va tenter pendant 10ans de l’éditer et se confrontera à des refus en chaine, puis finira par se suicider. Sa mère va continuer le combat. Il sera finalement Prix Pulitzer et un immense succès dans les années 80′

😥

Ignatius Reilly est un chômeur, obèse, vivant aux crochets de sa mère, truculent et vindicatif (oui madame!). Il a toujours vécu dans les bouquins et les études, et se retrouve contraint de trouver un travail. Il va se mettre à noter dans des cahiers ce qui lui arrive au cours de sa recherche de taf. Après sa rencontre et discussion passionnée avec un homo dans un bar, ils trouvent ensemble …rien de moins.. que la solution pour la paix dans le monde. En résumé: le pouvoir aux homosexuels, un grand complot mondial pour leur arrivée systématique aus plus hautes sphères de l’Etat, puis des Etats. Les homo étant également appelés, pervers, déviants, pédérastes. Parce qu’en plus d’être vindicatif et truculent, Ignatius est juste imbuvable. Tous les personnages de ce roman sont des connards. Et le personnage principal est le pire.

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s