Capitaine Swing et les pirates électriques

Se décompose en 4 épisodes assez courts, se déroulant tous à Londres pendant l’ère victorienne, dans un univers…punk !

(tentative de se représenter la reine Victoria en punk…)

L’histoire d’un jeune flic dont tous les collègues se font massacrer (avec beaucoup de créativité dans le registre morbide), ce jeune flic s’appelle: Capitaine Swing !

Au départ, l’intention est bien sûr de l’arrêter, puis il fait sa rencontre et prends connaissance de son « idéologie ». L’objectif est pour Capitaine swing de restituer la science à la population. Une science dont les pouvoirs politiques disposent mais qu’ils confisquent.

Du coup tout l’univers tourne autour de la science: les balles de capitaine swing sont des ampoules, les pistolets sont à flux d’énergie, son bateau volant navigue la nuit au moment des orages, et se cache dans les nuages.

Enfin, une relation finit par se tisser entre les deux hommes, et forcément une remise en question. C’est vrai après tout

Le dessin et sombre (sur lequel se détache les éclairs lumineux des armes notamment) et très violent, on lui reproche parfois un manque de « travail » du dessin, mais il y a tout de même un jeu sur les nuances.

A la fois un thriller, un manifeste et une histoire de piraterie.

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s