Black Hole Charles Burns

synopsis: une maladie mystérieuse contamine les ados par le sexe . Elle provoque toutes sortes de déformations, plus ou moins dissimulables: certains perdent leur peau comme des lézards, d’autres on une queue qui poussent, ou du poil, ou des bubons, ou enfin une mini bouche sur la gorge qui fait entendre la voix de l’inconscient.

à choisir, je sais pas trop lequel je prend…

En conséquence de quoi, ils sont rejetés de leur famille et de la société, et contraints de vivre misérablement dans les bois.

L’écriture l’a touchée, le dessin très noir et hachuré aussi.

Une ambiance crépusculaire, tant par le noir et blanc que par les scènes qui se déroulent souvent la nuit. Des personnages bien cernés.

Une belle métaphore, de pleins de choses différentes selon les lecteurs : le sida bien sûr, mais plus simplement l’adolescence et son bagage de repli sur soi, de sentiment de rejet ou de monstruosité.
Mais de l’amour au milieu de tout ça.

Tu as lu ce livre, donne nous ton avis :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s